Historique

Au moyen âge, le cor ou trompe s’emploie pour faire des proclamations publiques après appel ou corner des messages guerriers. 

Son utilisation évolue progressivement car il apparaît pour la première fois à l’orchestre au 17ème siècle (Cavalli – Lully – Naudot). 

Plusieurs modèles coexistent alors de différents diamètres et de différentes longueurs tout comme le nombre de tours d’enroulement. 

C’est en 1818 que l’instrument reçoit sa forme actuelle (4.545 mètres – 3 tours et demi) et prend le nom de « trompe d’Orléans » à la suite d’une commande faite par le fils de Louis-Philippe. 

La Trompe connaît alors un essor  remarquable grâce au Marquis de Dampierre (1676 – 1756) qui vient de composer les fanfares de chasse dont les veneurs se sont emparés avec ferveur. 

Un autre illustre compositeur, Tyndare GRUYER (1850 – 1936), va mettre en exergue les immenses possibilités de la trompe en composant l'une des premières messes de Saint Hubert qui connaîtra un succès retentissant.

D’autres suivront. 

Citons parmi les plus célèbres Messieurs OBRY et CHALMEL. 

Tyndare GRUYER sera à l’origine de la création de la Fédération Internationale des Trompes de France en 1928. 

Celle-ci promeut la pratique de la Trompe. 

Elle regroupe les sonneurs, les encourage, organise des stages et des concours. 

Le nombre de pratiquants recensés par la Fédération est d’environ 4000.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 30/01/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site